Mon retour au naturel – Nappy Mouvement

 

Comme je l’ai souligné dans un précédent article, le retour des cheveux noirs au naturel est depuis 5-6 ans le phénomène notable. J’ai moi même fait mon retour au naturel il y a 4 ans.

  • En quoi consiste le retour au naturel ?

Le retour au naturel est une expression qui peut être interprété de différentes façons. La première est le port de sa vraie nature de cheveux, l’arrêt de toute pratique modifiant la structure du cheveu. Le cheveu crépu, frisé, bouclé porté fièrement. La dénomination Au naturel signifie le retour d’un cheveu qui était autrefois non conforme à sa nature de base.

D’autres iront un peu plus loin, en disant que certes le retour au naturel consiste en la redécouverte de sa texture de cheveux mais c’est aussi apporté des soins sans sulfate, sans silicones, sans paraben ect …des produits plus sains, plus naturels.

Plusieurs chemins peuvent être empruntés pour revenir au naturel :

  • Le big chop traduit comme  » La grande coupe  » qui consiste à couper ses cheveux très court voir se raser le crâne pour repartir sur une bonne base
  • La transition qui permet d’éviter le malaise d’avoir les cheveux très court, il consiste à éliminer progressivement les cheveux défrisés. La difficulté est qu’il y a deux textures différentes, qui demandent des soins différents c’est plutôt compliqué à gérer.

angela-davis

  • Parcours capillaire : de défrisée au naturel 

J’ai passé une bonne partie de la primaire et du collège avec mes vrais cheveux.Mes cheveux qui sont très très longs à l’époque, très volumineux, très frisés. Je dirais même TROP volumineux, TROP frisés pour la société.

Je n’ai jamais eu les cheveux détachés lorsque j’étais petite, ma mère optait souvent pour des tresses, des couettes, des chignons ect … Vu la longueur, je pense qu’elle voulait éviter un maximum les nœuds. Elle passait 1 heure tous les matins à me coiffer ( cauchemars ). J’étais très complexée même étant jeune : des moqueries, des petites remarques vexantes. J’avais l ‘impression de ne pas être dans la norme, de déranger, de ne pas faire les choses bien. C’est assez fréquent à l’école, et sa ne touche pas que les cheveux, dès que quelque chose n’est pas « normal » il est critiqué.

Les adultes qui se permettaient de vous tripoter les cheveux comme si il découvrait la 7e merveille du monde. C’est déjà assez dérangeant pour un adulte mais pour un enfant la sensation est d’autant plus effrayante. C’est simple on se sent comme une bête de foire.

23.jpg

« Je peux toucher ? Oh mais regardez moi ça ! On dirait des tout petits spaghettis » « Ouiii, c’est tellement …sans forme ! Très bizarre et un peu gras !Oh tu dois utiliser énormément de shampooing » Extrait Tall N Curly 

La comparaison avec les autres enfants se fait vite, les copines ont les cheveux tellement lisses, tellement doux, ne reçoivent aucune remarque, aucune moqueries. Je me sentais vraiment mal à l’aise quand des adultes débattaient sur mes cheveux, à croire que ma personne était résumé à mes cheveuxJ’ai commencé à associer mes cheveux à une véritable corvée, un fardeau. Ce sont toutes les petites remarques et actions dans mon environnement qui m’ont fait avoir ce sentiment.

De plus notre société n’offrait et n’offre pas vraiment d’exemples de femmes noires avec des cheveux comme les miens. Les femmes noires connues comme les chanteuses Beyoncé, Rihanna ect n’arboraient que des cheveux lisses optenu par défrisage, waves, perruque, lace wig et autres chevelureries.

Ce n’est qu’en 5e – 4e que le défrisage apparu dans ma vie comme un sauveur. Pour moi le défrisage était un moyen de me faire discrète et de rentrer dans le moule, dans la normalité. Je m’imaginais avoir les mêmes cheveux que mes amis, que j’allais enfin les aimer. Cependant le défrisage ne m’a rien apporté de tous ça au contraire : mes cheveux était cassés , secs,brûlés bref dans un état plus que lamentable.

J’étais lassé de ne pas me sentir en phase avec mes cheveux, de ne toujours pas les aimer, j’étais fatiguée de tout ça.Ce n’est qu’en seconde que j’ai finis par couper une bonne partie de mes cheveux et j’ai commencé à m’intéresser à ce mouvement grâce à internet. 4 ans après cette coupe, j’ai appris et j’apprends toujours aujourd’hui à prendre soin et je me sens bien avec mes cheveux  ( très étrange comme phrase n’est ce pas :’) ? ).

nomakeupchallenge-1

En grandissant les mentalités n’ont pas réellement évoluées malheureusement les remarques pas forcément très intelligentes fusent toujours. Par exemple j’ai remarqué quelque chose de très récurrents.Les gens ont tendance à associé le mot crépus à tort et à travers et souvent avec des expressions faciales de dégoût. Tout ce qui concerne un cheveu :

  • Abîmé
  • Enmelé
  • Pas bien entretenu
  • Moche
  • Désagréable

étaient assimilés au cheveux crépus. Même dans chez les femmes noires ont peut entendre ce genre discours. « Une fille qui n’a pas trop les cheveux crépus, ça passe encore ». Ça m’exaspère.  Je pense qu’il y a un véritable problème dans la société à ce sujet là. Je parlerai plus tard de l’histoire et de l’évolution du cheveu chez la femme noire.

Pourquoi ça dérange tellement ? Pourquoi une femme noire ne peut pas porter ses vraies cheveux sans avoir peur d’être critiquée? d’être acceptée ?

 

  • Le défrisage n’est pas mauvais 

Certaines adeptes du mouvement nappy, bannissent à tout pris le défrisage quitte à critiquer celle qui le pratique. Pourquoi ? Elles associent le port du cheveu naturel à une revendication identitaire, pour revendiquer le fait d’être noire, le défrisage serait pour elle un symbole de non acceptation de son identité et des ses origines.

Chose que je ne cautionne pas personnellement, l’essentiel est de se sentir bien et en phase avec l’image que l’on reflète. Si le défrisage n’est pas fait par obligation de la pression sociale mais uniquement par choix, par envie, par esthétisme, je ne vois pas en quoi ça pose problème.

Cheveux défrisés ne veut pas forcément dire cheveux en mauvaise santé. Tout dépend de la manière dont vous vous en occuper, des types de défrisant que vous utilisez. Il existe un livre très connu dans l’apprentissage du cheveu crépu en France qui se nomme «  Le cheveu noir dans tous ses états  » de Corinne Vincent qui est défrisée et à des cheveux somptueux !

 

Ce qui est bien je trouve c’est quelle nous décrit autant l’entretien des cheveux « au naturel » et défrisée car les besoins sont bien différents. Vous trouverez aussi de nombreuses Blogueuses et Youtubeuses au cheveux défrisés magnifiques je pense notamment à

  • Nos Tifs Défrisés : Le blog est géré par une maman qui a les cheveux défrisés qui nous parlent mode, beauté, entretien de ses cheveux défrisés et ceux de sa fille qui est naturelle. Elle fait des « motifs » de tresse magnifique sur ses filles j’aime beaucoup. P.S : Elle me fait bien marrer sur Instagram aussi.
  • Black Velvet Hair : Blogueuse & Youtubeuse parlant cheveux, beauté.

 

Le message principale pour moi dans cette révolution capillaire, est d’avoir le choix de ce que je veux faire avec mes cheveux. Avant la société, le contexte dans lequel nous étions ( et dans lequel nous sommes encore ) formater en nous disant, il faudra un jour où l’autre défriser tes cheveux si tu veux être accepter.

A bientôt

 

Maëva

Publicités

10 réflexions sur “Mon retour au naturel – Nappy Mouvement

  1. Tes cheveux frisés te vont tellement bien 🙂 . Je comprends tout à fait ce que tu as voulu dire par « je me sens bien avec mes cheveux ». Disons que le reflet que nous renvoie le miroir nous parait plus vrai, c’est ça nan ?
    J’avais aussi publié récemment mon histoire sur le retour au naturel si cela t’intéresse de le lire.
    Bisou
    Cindy

    Aimé par 1 personne

  2. Bravo pour cet article 🙂 Je suis revenue au naturel il y a deux ans.
    Juste une chose : la raison pour laquelle les nappys extrême sont contre les filles aux cheveux défrisés est que tout simplement, parce qu’elles les considèrent complexé, ce qui n’est pas totalement faux. Et l’argument qu’ont les filles aux cheveux défrisés sont  » je me défrise par flemme d’entretenir mes cheveux » ou  » parce que j’aime les cheveux lisse ». C’est partiellement du déni de soi. J’ai rarement vu les autres ethnies se friser les cheveux voire les rendre crépus ( sauf les perruque afros pour les soirées).

    Continue a écrire :)) Bisous de Wonderfulcurls !

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire 🙂

      Oui je suis d’accord avec toi. Beaucoup de personne font des permanente pour boucler leurs cheveux ou se les bouclent quotidiennement parce que leurs textures ne les satisfait pas à leurs états naturels. Changer un cheveu pour qu’il soit créps, c’est encore impossible techniquement parlant, même si sa l’était, malheureusement je pense pas qu’il y est beaucoup d’adeptes parce que c’est encore vu de façon très négatif. La transition sera malheureusement longue à faire. C’est complexe comme sujet beaucoup de facteurs sont impliqués. Il y a également beaucoup de travail à faire sur soi même. Après c’est uniquement mon avis personnel.
      Merci 🙂
      Bisous

      Maëva

      J'aime

    • Merci 🙂

      Alors je vais essayer de te donner le maximum d’informations :D.
      Pour la pousse, c’est assez contradictoire et que quand on veut de la longueur ça fait un peu mal mais il faut couper les pointes (environ tout les 3 mois), ton cheveu poussera mieux car il sera dans de meilleure conditions et petit à petit la longueur se fait ressentir.

      Après de façon plus réguliers dans les soins je te conseille d’utiliser des huiles végétales. L’huile de ricin et de carapate sont vraiment LES huiles pour la pousse du cheveu. (J’ai fait un article dessus si sa t’intéresse https://maevasansblabla.wordpress.com/2016/11/01/lhuile-de-ricin-lhuile-de-carapate-booster-capillaire/). Tu peux les utiliser en bains d’huile avant ton shampooing, ça leurs fait un bien fou !

      Encore pour la pousse, le massage du cuir chevelu est vraiment efficace à faire tout les matins ou tout les soirs ( ou les deux ! si tu as le temps ). En parlant de cuir chevelu, j’exfolie mon cuir chevelu environ 1 fois par mois pour le décrasser clairement et enlever tout les résidus de produits, ça permet de mieux laisser sortir le follicule pileux.

      Je teste en ce moment la poudre d’Amla qui est une poudre ayuverdique qui prétend augmenter la pousse des cheveu, ça fait deux mois et le résultat est plutôt satisfaisant !

      Pour assouplir ses cheveux, tu peux les hydratée avec un vaporisateur d’eau quotidiennement (on peut rajouter beaucoup de choses dans ce vapo comme des huiles, des principes actif … ). Je pense aussi au DEEP CONDITIONNING, ça consiste à utiliser la chaleur lorsque tu fais tes soins ou même lorsque tu fait poser ton après shampooing avec un cellophane ou un sachet plastique (pour acheter les fruits et légumes au supermarché par exemple). La chaleur va permettre une meilleure pénétration du produit dans la fibre capillaire, ils seront plus hydratée, plus souple.

      Désolé pour le roman ^^ » , j’espère t’avoir aider. Je pense que de futurs articles arriveront sur ce type de sujet :D.

      Bonne soirée

      Bisous

      Maëva

      Aimé par 1 personne

  3. J’aime beaucoup ton article, c’est vrai que les anecdotes sur l’enfance on est toutes passées par là, j’espère juste que les nouvelles générations apprendront à aimer leurs cheveux plus que nous
    J’espère que le mouvement nappy ou tout simplement les mamans apprennent aux jeunes filles à s’aimer soi même
    Apres le defrisage est un choix, donc je serais la dernière à critiquer cela…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s